05/04/2011

23 mars 2011

Bonjour,

Chouette,le blog n'a pas encore été officiellement publié mais Stefano a déjà réagi. Merci

C'est super! L'ancien site n'a jamais été très actif c'est pourquoi j'essaie cette formule qui remplace à la fois le site et le babillard. J'espère beaucoup d'interactivités.

- Le 24 février, le R/Jean-Claude Mondo, commandant des sapeurs-pompiers de Tournai, membre de notre club et grand amateur de blues (musique qu'il a découverte lorsqu'il était ado), nous a proposé une conférence:

                                                   "A la découverte du Blues"

Magnifique soirée car le sujet était superbement préparé. Le conférencier connaît à fond son sujet et l'agrémente d'extraits musicaux, d'images retraçant l'histoire de la culture afroaméricaine et d'anecdotes. La logistique était assurée par son fils. Un beau moment!

- Le 26 février, Catherine Van Laere, Daniel Dehauffe, Alain Beuscart et moi-même participons aux Olympiades d'Orthographe organisées annuellement par la ville de Tournai. Quand je dis "participons", ce n'est pas tout à fait exact: nous corrigeons les dictées et le club récompense les lauréats primaires et secondaires en offrant des dictionnaires et des "chèques-lire".

La correction est un bon moment car les échanges sont riches entre correcteurs (ils viennent de tous horizons: professeurs de français, passionnés d'orthographe...). Ci-dessous, la dictée des adultes

OLYMPIADES D’ORTHOGRAPHE 2011

Guide dans l’Egypte des pyramides, du sphinx, des hiéroglyphes, des cartouches gravés et des momies claquemurées dans des entrelacs labyrinthiques

On ne naît pas guide: on le devient. (...)Cela me convenait à merveille. Touche-à- tout, n’approfondissant rien. Pénétrer tous les milieux, mais rien que les milieux. Un peu d’histoire de l’art, un recyclage en archéologie, quelques heures pour plancher sur l’architecture des villes, un cours élémentaire d’hydrographie, l’anglais des banques, l’espagnol des plages, le néerlandais des campings, une option sur les civilisations extrême-orientales. . (...)

L’exercice de mon métier implique un monde en paix, et même en ordre, qu’on s’attache à conserver, voire à restaurer, tandis qu’autour de soi on s’acharne à le détruire.

On pourrait espérer une démocratie dans l’ancien royaume des Incas. Une Acropole d’Athènes que la pollution atmosphérique ne raboterait plus. Une île de Chypre que n’envahiraient pas les personnes déplacées... Mais la plupart de nos ouailles ne se font pas trop de bile. Est-ce fatalisme ou indifférence? Quand on parcourt plutôt les péristyles des temples que les couloirs des prisons, on peut se payer le luxe d’ignorer les tyrans aussi bien que leurs victimes. L’ambre solaire et le vernis de culture se marient bien. Interdire aux visiteurs d’un pays, même martyrisé, l’accès à ses splendeurs, ce serait tout de même choquant - et inutile? De quoi je me plains, moi, un des enfants gâtés de ce monde où certaines schizophrénies ne sont pas seulement interdites mais même recommandées? Depuis que l’île d’Aphrodite est coupée en deux, crucifiée, on n’a jamais vu affluer sur son sol autant de touristes.. .libanais!

Toi, Rebecca, qui fus ma compagne d’infortune sur cette terre ingrate, qui as surgi dans ma vie comme une canonnière au milieu d’une mare aux canards, situ me demandais ce que fut pour moi la solitude, je te répondrais: “Va donc à Nicosie...”(...)

Deux jours à tirer au Caire, avant l’embarquement. Visite de courtoisie aux trois gangsters de vaste envergure qui se sont approprié le petit désert local, les trois mousquetaires du funérarium, auteurs ensemble d’un génocide immobilier, assassins de tout un peuple lapidé(.. .)sous l’accumulation de sa charge.(...) De quoi bâiller de haine, autant que d’ennui.(...) Atterré par l’idée que les hommes se font, à ce prix, de leur propre grandeur.(...)

Mon attention fut attirée par une jeune lectrice dont un châle de résille laissait deviner les formes et la sensualité. A quoi s’intéressait-elle donc, elle? Mon Dieu:aux bébés-éprouvette Cela me déconcerta qu’ainsi faite et qu’avec la blandice qui se dégageait d’elle elle se passionnât pour une procédure aussi détournée, aussi désincarnée, de procréation.(...)

Je développais des phobies nouvelles pour moi.(...) Aurais-je quelque chose à perdre de si précieux? Je n’avais jamais jusqu’ici eu peur pour ma vie. A présent, c’était elle, et elle seule, qui m’apparaissait “sans frontières”, transatlantique, transcontinentale, transsaharienne, transalpine, transsibérienne... Transcendantale. Transitive. Bien que si transie et transitoire!

Pierre Mertens, Une paix royale, Ed. Labor, Espace Nord, 2006

Petite remarque afin d'apprécier toute la finesse du texte: les 3 gangsters = Kheops, Khephren et Mykerinos.     En plus un test afin de départager d'éventuels ex aequo:

Au lac de Virelles

Quelques bizarroïdes que fussent nos deux touristes, enturbannés et empêtrés dans leur(s) fustanelle(s), marris de s'être fait louer deux haridelles, isabelle et baie, nos étourdis se promenaient dans les roselières d'acores acérés, de phragmites élancés et de gynériums. Leur guide avait observé récemment plusieurs héronnières, des busards et balbuzards, une avocette, des foulques noires, des sternes égarées, des marouettes ponctuées, des harles huppés et quelques rousserol(l)es, oedicnèmes ou bihoreaux.

Amusez-vous entre amis, défiez-vous.

Lors de la prochaine intervention, je vous parlerai d'un événement organisé par le Kiwanis de Mouscron.

                                                        Langue tirée  LE BOEUF GRAS Bisou

 

09:49 Écrit par CHRISTIAN DECANT | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/03/2011

Première page - Salutations d'usage

Le 2 mars 2011,

Très émue à l'idée d'ouvrir ces pages de dialogue, je commence timidement par souhaiter le bonjour et bienvenue à ceux qui les liront.

"Le Babillard" a vécu ( le travail était important car réalisé par les TLM). Cette formule doit s'avérer interactive, c'est comme cela que je la conçois.

Deux événements ont marqué ce début d'année 2011: - notre traditionnel souper du Lundi Perdu auquel ont participé bon nombre d'invités y compris le R/ José GOART de Mons ainsi que son épouse.

Lapin Richelieu 2011 043.jpg

- Ce 18 février, le club a remis à la crèche pour enfants malades, récemment ouverte à Tournai, un chèque de 5 000€ représentant l'équipement complet de cette crèche (literie, vaisselle, TV vidéo, meubles, jeux).

 Cette somme provient de la vente en la salle Douot à Paris d'une illustration à la gouache, généreusement offerte par Marcel MARLIER et son épouse et qui a été emportée pour la somme de 8 500€.

Cette remise de chèque fut l'occasion pour les membres Richelieu de Tournai de dire un immense merci à la famille Marlier et de leur exprimer le grand bonheur d'avoir connu Marcel.hommage à Marcel 018.jpg

 

Marie-Augustine MARLIER lors de cette cérémonie.

A bientôt pour d'autres informations. Rose-Marie

16:11 Écrit par CHRISTIAN DECANT | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |